06 83 53 98 90 lagataudiere@gmail.com

Depuis plusieurs semaines j’ai eu tout le temps de me poser des questions sur ma manière de vivre, vous aussi peut-être ? Pas au même en endroit, moi à Foussais Payré en Sud Vendée, vous à 1 km ? 10 km ? 100km ? sur un autre continent ?

Savez vous si j’ai toujours vécu là, de cette manière ? et vous, vivrez toujours au même endroit ?

Suis-je allée au bout du monde ? rencontrer qui ? voir quel paysage ? comment ?

Debout sur mon échafaudage, depuis hier je ponce, et mon esprit part à la dérive, « allez monte sur cet échafaudage, c’est ton gîte écologique que tu construis, c’est pas le bout du monde tu es juste à 1.50 de hauteur », je m’encourage et me motive, l’ouverture c’est pour bientôt !

J’ai toujours aimé les voyages et sans grand moyen, j’ai pensé ma manière de voyager en partageant, organisant des voyages, des jumelages.

Souvent lents à préparer, en groupe de passionnés, entre amis, nous avons inventé nos vacances.

Des camps d’ados en Irlande, planter la tente et marcher, sans faire beaucoup de km, rencontrer les habitants, demander son chemin et écouter la pluie, se laver dans les ruisseaux.

En France, animatrice de colos dans les plus belles régions, chiner de la laine de mouton, manger des rillettes de sangliers et de la confiture de myrtille.

En Ecosse partir chez l’habitant, accueillir à mon tour et échanger nos meilleures recettes. Nos plus grands plaisirs avec les amis d’Ecosse : faire découvrir le coin le plus beau, celui qui n’est dans aucun guide touristique, s’assoir là dans l’herbe et se taire, chut, là tu vois les saumons remontent le courant tu vois ils sautent. S’évader dans la nature, accompagner ceux qui viennent à la maison et dire « là avec cette belle lune, je vais marcher et écouter les engoulevents, vous venez ? mais à une condition : aucun bruit »

Pendant toutes ces années je n’accordais que peu d’importance à mon lieu de vie, un sac à dos toujours ouvert pour partir à vélo, aller sauter dans un lac ; fuyant les lieux trop fréquentés, j’avais au fond du coeur ce gîte écologique mais pas encore en Vendée. Lorsque mes enfants sont nés j’ai changé mon alimentation, mon rythme et nous avons continué à accueillir des jeunes étudiants de la ville, de la Région, d’un autre pays, d’un autre continent.

Invités à notre tour, nous sommes allés au Chili, sur place hébergés chez l’habitant, nous mangeons local, nous visitons tous les coins préférés de nos amis, des belles plages à Arica, l’altiplano et ses producteurs de fruits et légumes, nous prenons le rythme de leur vie.  Quelques années plus tard nous y retournons avec les enfants, un voyage intimiste au pays des Mapuches et nos enfants qui réalisent les saisons décalées, le soleil à l’envers, nos peaux si blanches…combien de fois ai-je eu l’idée de rester là, au bout du monde ? Et les enfants ont grandi, un été mon fils est parti au Chili, il y est resté 6 mois, et nous avons accueilli les jeunes chiliens dans nos chambres écologiques en Vendée, chacun occupait la chambre de l’autre, lové à l’autre bout du monde.

Ma fille voyage en Europe, elle a toujours des bons plans et va retrouver ses amies en programme Erasmus, elles transportent le Sud Vendée au Portugal, en Espagne, en Norvège, m’envoie des photos sur mon téléphone, ramène du tissu et au retour, avec ses copines on improvise un atelier couture.

La terre est ronde alors le bout du monde c’est quoi ? Pour moi c’est un dépaysement imaginé, une manière de voyager, des rencontres et des rires, des amitiés nouées et des séparations qui veulent les retrouvailles.

Notre lieu de vie se transforme en gîte écologique, notre bout du monde c’est ici, en Sud Vendée, à Foussais Payré et depuis maintenant cinq ans nous construisons, nous rénovons, nous partageons, nous explorons. Nous circulons à vélo, à pied, la lenteur est propice aux découvertes, et les rencontres plus faciles.

Et si le bout du monde c’était un lieu où il est simple et rassurant de vivre, un hébergement où il est joyeux de construire et de découvrir, d’accueillir, un gîte écologique duquel on repart en se disant « tiens et si moi aussi ? »

Un séjour dans notre gîte écologique en Vendée ça s’invente, comme un mode de vie, au delà des frontières du quotidien. Chaque jour ouvrir son coeur, son esprit et sa volonté, agir par curiosité, courage et bouger.